Atelier IV : Clinique psychanalytique de l'enfant (Lille)

 Lunidi 9 décembre 2019

Locaux de la Sauvegarde du Nord, 23 rue Malus, 59000 Lille.

 Atelier IV
Envie et jalousie chez l’enfant

Aline Bourjot et Hélène Coesnon
Jean-Claude Duhamel, Dr Emmanuel Fleury, Martine Vers


     La rage et la colère des enfants sont un fait d’observation courante dans les crèches. Les parents sont souvent effarés de le découvrir....
     Mais l’expérience de la psychanalyse nous permet d’en distinguer les différentes modalités.
     Un enfant de deux ans qui veut manger un autre biscuit ira s’en emparer sans détour. Que ce biscuit se trouve dans un sachet ou qu’il le prenne brutalement des mains de son voisin. Les exigences de ses besoins ne nécessitent pas qu’il prenne conscience de ceux des autres !
     A côté de cela, les jeux de combats, à l’école ou sur internet, qui mettent en rivalité deux enfants, démontrent un usage socialisé des rôles de chacun. Ils supposent que chacun puisse avoir reconnu son adversaire, convenu et établi les modalités de leurs empoignades.
N’y intervient nul besoin vital...
     Il aura fallu que l’enfant saisisse l’existence de l’autre. Dans un regard envieux, il aura été suspendu au spectacle de son rival satisfait du lait qu’on lui donne au sein ou au biberon. Il aura pâli devant cette scène dont il est pourtant séparé.
     Dès lors, l’enfant pourra choisir la complétude. Il tentera de retrouver une unité jubilatoire au prix de la destruction de son rival. Soutenant parfois cette quête de son hyperactivité. C’est ce qui se passe à l’extrême dans certaines jalousies. Celles où l’enfant nie son intérêt pour l’autre.
     Un autre choix est possible. Comme pour ces enfants qui s’en prennent à leurs parents pour leur faire le reproche de ne pas assez s’occuper d’eux. Prenant acte de leur destitution fondamentale, ils veillent jalousement sur les preuves d’amour que leur entourage peut leur donner.
     Ces découvertes amères de l’enfant lui donnent accès à la connaissance. Elles fondent les modalités et les formes de ses qualités sociales. Envie, rivalité et jalousie vont ainsi modeler sa formation et son développement.
     Nous interrogerons ces questions à partir des textes psychanalytiques, freudiens et lacaniens principalement, en particulier à partir du narcissisme, introduit par Freud en 1914, et du stade du miroir, élaboré par Lacan à partir de 1936.
     Ces repères théoriques seront mis à l’épreuve de la clinique, à travers des cas empruntés à la littérature analytique et à la pratique des participants à l’atelier. Une large part sera laissée à la discussion. Une bibliographie détaillée sera fournie lors de la première séance.

 

Le lundi soir de 20 h 45 à 22 h 30, les 7 octobre, 4 novembre, 9 décembre 2019, 6 janvier, 10 février, 16 mars, 18 mai, 8 juin 2020.
Locaux de la Sauvegarde du Nord, 23 rue Malus, 59000 Lille.