Atelier III : Les fantasmes et la réalité chez l’enfant (Lille)

Les fantasmes et la réalité chez l’enfant

Atelier animé par Hélène Coesnon, Jean-Claude Duhamel, Dr Emmanuel Fleury et Sophie Gaulard

La réalité des enfants est fortement infiltrée par leur activité fantasmatique. Celle-ci soutient leur désir à travers des jeux, des dessins et des prises de paroles qui gravitent autour de croyances infantiles sources d’une toute puissance imaginaire. La question des origines est souvent abordée dans des fantaisies qui font sourire les parents et les proches. Les enfants sont aussi captivés par les bandes dessinées et les vidéos qui mettent en scène des héros imaginaires triomphant de personnages malfaisants. Mais, pour certains enfants, ce sont surtout des constructions fantasmatiques destructrices qui envahissent la réalité via des peurs enfantines, des terreurs, des cauchemars. D’où, parfois, des conduites de retrait de la vie sociale et scolaire.

Quel statut peut-on donner à l’activité fantasmatique dans l’économie pulsionnelle de l’enfant ? Et en quoi ses fantasmes participent-ils à la construction du sujet ? Contribuent-ils à ses difficultés à s’affirmer, à donner forme à son désir face à l’énigme posée par le désir des parents ?

Pour élaborer cette problématique, nous nous appuierons sur quelques textes, dont Le roman familial des névrosés (Freud), qui consiste à croire avoir été adopté ou kidnappé et à s’inventer d’autres parents plus prestigieux et plus aimants que ceux de la réalité, qui imposent contraintes et frustrations. Nous étudierons également « le fantasme de la Petite Girafe » dans Le petit Hans de Freud, ou encore les fantasmes de morcellement de la phase schizo-paranoïde de Mélanie Klein chez le très jeune enfant.

En interrogeant la différence entre les concepts de réalité et de réel, nous ferons appel à Lacan pour déchiffrer la place du réel dans la construction du fantasme, un réel défini comme l’irruption d’un hors-sens obligeant le sujet à interposer un écran, celui d’un fantasme, entre lui et ce réel.

Une bibliographie détaillée sera distribuée lors de la première séance. Les participants qui le souhaitent pourront évoquer des cas cliniques issus de leur pratique ou empruntés à la littérature analytique. Une large place sera laissée aux échanges et à la discussion.


Les lundis de 20 h 45 à 22 h 30, les 11 octobre, 29 novembre 2021, 10 janvier, 31 janvier, 21 février, 28 mars, 9 mai et 20 juin 2022.  Locaux de la Sauvegarde du Nord, 23 rue Malus, 59000 Lille.

INFO : Certains ateliers et séminaires se dérouleront à la fois en présentiel et en vidéoconférence si les conditions permettent le présentiel Tous les ateliers et séminaires pourront se poursuive en distanciel (par Zoom) si les conditions sanitaires le nécessitent. Les enseignants enverront les codes et le lien par e-mail pour permettre à chaque étudiant de rejoindre la réunion.