Atelier IV - Débuter avec Lacan (Lille)

Ateliers animés par:

- a: Marie-Amélie Roussille, Bénédicte Vidaillet

- b: Isabelle Baldet et Frédéric Yvan

 

       


    Comment aborder la lecture d’une oeuvre aussi énigmatique que celle de Jacques Lacan ? Comment et dans quel ordre aborder ses nombreuses références, psychanalytiques, philosophiques, littéraires ou scientifiques ? Y-a-t-il un ordre ? une méthode ? doit-on procéder comme Champollion pour déchiffrer les séminaires et écrits de Lacan par recoupements ?
       Destiné à ceux qui souhaitent découvrir avec nous cette oeuvre qui a révolutionné la psychanalyse après Freud, nos ateliers procèdent par une méthode simple : la lecture suivie, en commun, d’un texte de Lacan ; lecture linéaire ou composée qui s’attache à en expliciter précisément les enjeux.
        L’atelier, divisé en deux groupes – limités chacun à une dizaine de participants – est conçu pour privilégier les questions (y compris les plus élémentaires) et favoriser le dialogue et l’interaction entre les participants.
     Nous aborderons cette année la lecture du séminaire Le transfert avec Marie-Amélie Roussille et Bénédicte Vidaillet (groupe a), ou/et celle du chapitre des Écrits « Remarque sur le rapport de Daniel Lagache » avec Isabelle Baldet et Frédéric Yvan (groupe b).
      « On n’a nullement le droit de contester à l’état amoureux se montrant au grand jour dans le traitement analytique le caractère d’un amour « authentique », Freud, 1914. Suivant cette direction essentielle au maniement du transfert, Lacan, dans le Séminaire VIII, Le transfert, se penche sur les amours de Socrate et d’Alcibiade dans Le Banquet de Platon. Il apparaît qu’entre l’érastès (l’amant) et l’érôménos (l’aimé), il y en a toujours un autre : le transfert est avant tout une partie qui se joue à trois…
     Dans « Remarque sur le rapport de Daniel Lagache » (1960), Lacan réactualise et précise le schéma optique qu’il a élaboré lors du Séminaire I, Les écrits techniques de Freud (1953-1954). Ce modèle théorique lui permet de différencier I’imaginaire et le symbolique dans la relation du sujet à l’autre. Ainsi se précise la question de l’image dans son rapport au désir, mettant en évidence la relation du sujet à ses idéaux et fantasmes.
       Des repères bibliographiques précis seront donnés à chaque séance.

IV a) les mardis de 20 h 45 à 22 h 30, 12 octobre, 23 novembre, 14 décembre 2021, 11 janvier, 8 mars, 5 avril, 10 mai et 14 juin 2022. Locaux de la Sauvegarde du Nord, 23 rue Malus, 59000 Lille.
 IV b) les lundis de 20 h 45 à 22 h 30, 18 octobre, 22 novembre, 6 décembre 2021, 24 janvier, 28 février, 4 avril et 16 mai 2022. 17 place du Maréchal Leclerc, 59000 Lille, 5ème étage, porte gauche (sonner à l’interphone Baldet Fleury), métro : Cormontaigne

INFO : Certains ateliers et séminaires se dérouleront à la fois en présentiel et en vidéoconférence si les conditions permettent le présentiel Tous les ateliers et séminaires pourront se poursuive en distanciel (par Zoom) si les conditions sanitaires le nécessitent. Les enseignants enverront les codes et le lien par e-mail pour permettre à chaque étudiant de rejoindre la réunion.