Ciné-crime : Crime et folie

Cinéma Les 3 Luxembourg 67, rue Monsieur-le-Prince, Paris

De nombreux crimes posent la question de la folie : comment le cinéma y répond-il ?
La projection sera suivie d’une présentation par Geneviève Morel et d’un débat avec la salle. Le choix du film sera précisé chaque fois sur le site d’Aleph et sur celui du cinéma.

Recurring

Séminaire Art & Psychanalyse

Institut ACTE Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 47, rue des Bergers, Paris

Ce séminaire transversal Art & Psychanalyse s’inscrit dans une tradition de recherche qui encourage les interactions entre les créations artistiques et les sciences humaines, particulièrement la psychanalyse et ses recherches actuelles. Les grandes idées de la psychanalyse et leurs évolutions au cours de son histoire, très employées par les sciences humaines et la création, feront l’objet de notre attention. Il s’agira d’évaluer comment la psychanalyse se trouve…

Recurring

Atelier VI – Art contemporain et psychanalyse

Robert Filliou fusionne l’art et la vie. Regardons son principe d’équivalence : « bien fait, mal fait, pas fait » grâce à certaines œuvres irrésistibles.

Francis Alys exposait au Pavillon belge à Venise cet été. « Children's Games ». Une cavalcade de la vie au milieu des ruines de la guerre. « Haram football » (2017). Reel-Unreel est une vidéo réalisée en Afghanistan, dans laquelle...

Recurring

Atelier IV b – Débuter avec Lacan – « Les complexes familiaux »

Cabinet du Dr Fleury 17 place du Maréchal Leclerc, Lille

Dans « Les complexes familiaux » (1938), Lacan définit la famille comme une structure, le moi comme une instance différente du sujet, et aborde la fonction paternelle en reprenant la clinique freudienne en détail. Nous lirons attentivement ce texte et nous étudierons ensemble en quoi il est précurseur de la suite de l’enseignement lacanien.

Recurring

Voix – Une approche psychanalytique

Locaux de l'association Spama 3 rue du plat, Lille

Au cœur de la psychanalyse est la parole. Si celle-ci se soutient de signifiants, elle ne se fait pas sans la voix qui l’exprime. Freud, en repérant les toux nerveuses puis l’aphonie de Dora, n’est pas passé à côté de ce que la voix, ou sa perte, peut signifier du côté du symptôme. Quant à Lacan, il a fait de la voix l’un des objets de la psychanalyse, dans sa liste des objets partiels. Il y a cependant en psychanalyse...

Recurring

Atelier à Toulouse – Groupe de lecture – Séminaire « L’angoisse »

Cabinet de Guiavarc'h Vonnick 46 rue du 10 avril, Toulouse

Dans la suite de son séminaire L’identification (1961-1962), Lacan précise le concept (dit « mathème ») de l’objet a, en étudiant le champ de l’angoisse. Dans un renversement conceptuel, il pose, contrairement à Freud, que cet affect n’est pas sans objet. Nous étudierons cette thèse à partir d’une lecture suivie de son séminaire X, L’angoisse.

Recurring

Atelier III – Les effets paradoxaux des idéaux chez l’enfant et l’adolescent

Cabinet du Dr Fleury 17 place du Maréchal Leclerc, Lille

En raison de son impuissance, le jeune enfant s’identifie à des figures qu’il idéalise, ses parents d’abord, puis des personnages de fiction et de bandes dessinées qui mettent en scène des héros triomphant de personnages malfaisants. En grandissant, l’enfant reconsidère ses modèles antérieurs pour...

Recurring

Atelier à Toulouse – Groupe de lecture – Séminaire « Les écrits techniques de Freud » de Lacan

Maison de la Citoyenneté 5 rue Paul Mériel, Toulouse

À l’instar de Freud qui récusait toute forme de Weltanschauung psychanalytique, Lacan, dans son ouverture du Séminaire, livre 1, Les écrits techniques de Freud, soutient que son enseignement est un refus de tout système. Il n’existe donc pas de vision psychanalytique du monde. Mais, si Lacan considère avant tout la psychanalyse comme une praxis, c’est aussi pour...

24ème colloque de l’ALEPH et du CP-ALEPH – « Envies d’enfants »

Théâtre de la Verrière à Lille 28 Rue Alphonse Mercie, Lille

Saint Augustin se souvient de lui, envieux, devant l’image de son semblable nourri au sein : « il ne parlait pas encore et déjà il contemplait, pâle, d’un regard amer son frère de lait ». L’envie surgit dans cette image du double comblé. Nécessaire à l’entrée dans le langage et dans le monde, l’envie est aussi une épreuve qui peut laisser des traces troubles durant toute la vie.

« J’ai envie de toi », voilà une phrase banale qui peut déclencher un cataclysme. Dans Mémoire de fille, Annie Ernaux a furieusement envie d’engloutir des sucreries au moment où elle...

Association Aleph
Association Savoirs et Clinique
Association CP-Aleph


Barre latérale Faites défiler vers le haut